Les Cols Pyrénéens

Soulor / Aubisque / Marie Blanque 

 Dimanche 17 août 2014  

Départ de Bayonne  vers 09 h 00

Retour à Bayonne vers 19 h 30

386 kms

 

Rendez-vous habituel pour 6 participants/3 motos sur le parking Intermarché où d’autres motards avaient également rendez-vous pour assister à une course motos à Arette.

L’ambiance entre tous était déjà à la fête.

 

Départ pour rejoindre Sheriff et son fils Alex un peu plus loin sur l’autoroute, voilà maintenant les 4 motos filant sous la conduite de Woody vers les Pyrénées.

C’est sans doute la première réelle journée d’été (et peut-être la dernière ?) le ciel est d’un bleu limpide et le soleil scintillant nous accompagnera tout au long de la journée.

 1 er col :  le Col du Soulor  -  Altitude 1474 m  –  Vallée de l’Ouzom 

Sortie de l’autoroute à Pau pour plonger dans la campagne béarnaise et traverser ses petits villages. Nous choisissons le bled pittoresque de Nay pour première étape café/pipi. Le café, pas génial, mais la terrasse ensoleillée est accueillante et reposante, loin du tumulte et de la cohue de la côte basque au mois d’août.

 

Le PBFC est prêt à repartir, prêt à découvrir la route historique du Tour de France, depuis le pied du col du Soulor où la route sinueuse grimpe lentement, passant tantôt à travers des forêts, tantôt à travers des plateaux découverts. A chaque virage, les 4 motos crient leur bonheur de conquérir ce col, 8 paires d’yeux camouflés s’émerveillent de tant de beauté, la vue sur les sommets environnants est magnifique, route corniche à flan de montagne, parfois un regard vertigineux tout en bas, dans le creux de la vallée, nous rappelle que l’ascension est proche.

A cet instant le paysage sur le cirque du Litor tâché de quelques glaciers blancs et le sommet du col d'Aubisque est somptueux!! Cette montée nous remplit d’un plaisir immense jusqu’à l’arrivée impressionnante au sommet du col.

Que du bonheur ! Nos pupilles extasiées s’élargissent devant une telle splendeur !

Vite, des photos, des photos, les motos, les couleurs, le drapeau, mais qui a le flag ?

12 h 30 Vince a faim.

Malgré le lieu paradisiaque, on décide de déballer notre ravitaillement au col d’Aubisque.

Un panneau indique la direction du col à 10 km. Nous enfourchons nos bécanes feu et flamme et empruntons la route étroite, sublime, jusqu’à l’Aubisque.

 2 ème  col :  L'AUBISQUE  -  Altitude 1709 m   

Arrivée sur le col mythique de l’Aubisque où nous abandonnons nos motos enfiévrées le temps de remplir nos estomacs vides.

Splendeur du paysage, gâchée hélas en partie par les infrastructures touristiques …

Pause champêtre pour les uns, picnic sur l’herbe, au pied de 3 vélos immortalisant le Tour (dont le vélo jaune en tête)  Pause gourmande pour Sheriff et Alex, en terrasse à la brasserie du col.

Petite sieste bucolique zapée pour courir vite vers la pause café en terrasse avec les compères Sheriff et Alex. Résultat de la course : café mauvais, raté, pas serré …

Poursuite du périple et redescente par Gourette et Laruns pour amorcer la belle route forestière qui nous conduit jusqu’au col de Marie Blanque.

 Moins impressionnant que les 2 précédents, pas de halte sur le col, mais la route montagneuse est belle et vaut le détour. La route nous conduit naturellement vers Oloron. Horreur, ça sent la boucle du  retour. Il fait beau, on se sent bien, on veut continuer le run et surtout pas rentrer … Alors Woody propose un petit détour … par Arette, vous vous souvenez ? La course moto ?

Allez les potes, on y va ! Ralentissement soudain à l’arrivée, route bloquée, stationnement anarchique ça et là de voitures, camping-cars, motos, vélos, poussettes, etc … Que se passe t-il ? Quelques individus déguisés Sécurité forment un péage et nous réclament 10 € par personne pour accéder sur le site, ceci dit en fin de journée, fin de course … Pas tolérable cette arnaque pour le PBFC, faut pas déconner quand même … Alors, comme beaucoup de monde, un petit demi-tour et vite fait bien fait, on se retrouve à Oloron, bien sûr en terrasse ombragée pour la pause goûter boissons fraîches.

 3 ème  col :  Marie Blanque  -  Altitude 1035 m - Relie  la  vallée d'ASPE  à  la vallée d'OSSAU  

J

On dit que les meilleures choses ont une fin, pour moi les meilleures choses ont une faim de  les recommencer, de les renouveler …

La montagne ça vous gagne, et bien pour le coup Rhumy… c’est gagné pour nous tous je pense, avec cette découverte sensationnelle d’une partie des Pyrénées en Harley.

 

On se bise avant de se quitter, chacun prendra sa route de retour sur l’autoroute, images et sensations plein la tête.

 

Frankie

EDITOR PBFC

00000.jpg
00000.jpg
00000.jpg
00000.jpg
00000.jpg
00001.jpg
00000.jpg
00000.jpg
00002.jpg
00001.jpg
00000.jpg
00000.jpg
00000.jpg
00000.jpg
00000.jpg